Frédéric Chiasson

compositeur

Nouveau site en construction

Ce site n'est pas à jour parce qu'un nouveau site est en construction. En fait, je continue à composer et arranger beaucoup ! D'ici là, pour les dernières actualités, suivez ma page Facebook.

Francophonie : saison surtout à Montréal

Claude Gingras, La Presse

20 juin 2013

Accueil > Revue de presse > La Presse : « Francophonie : saison surtout à Montréal » >

Share

Site web de l'article

Image de l'article

La 13e saison de l'Orchestre de la Francophonie comprendra 12 concerts dont huit, soit les deux tiers, auront lieu à Montréal.

Créé par son chef Jean-Philippe Tremblay lors des Jeux de la Francophonie d'Ottawa-Hull de 2001, l'orchestre estival de formation offrira ses prestations montréalaises au Pollack Hall de McGill, à la salle Pierre-Mercure ainsi qu'à la Société des arts technologiques, face au Monument-National, et au petit parc adjacent.

La saison 2013, qui s'étendra du 24 juillet au 17 août, sera complétée par quatre concerts au Centre national des Arts d'Ottawa, au Domaine Forget, au Festival des Hautes-Laurentides, de Mont-Laurier, et au dîner-concert annuel du Concours musical international de Montréal au domaine du président André Bourbeau, à Dunham.

Pour des raisons d'ordre budgétaire, le nombre de musiciens passe de 75 à 50. M. Tremblay dirigera tous les concerts sauf le premier, qu'il a confié à un chef invité, Douglas Pace Sturdevant, ancien trompettiste de l'Orchestre du CNA. Deux oeuvres d'Olivier Larue figurent aux programmes : Le Tombeau du temps, en reprise, et une nouveauté, Ganymède et Callisto, qui sera jouée quatre fois. L'OF fera une autre création#8239;: Urbania, de Frédéric Chiasson, également jouée quatre fois.

La saison comprend plusieurs solistes, entre autres le pianiste Serhiy Salov dans l'Empereur de Beethoven, la soprano Pascale Beaudin dans la pièce de Chiasson, les violonistes Alexandre da Costa dans Mozart et Andréa Tyniec dans Tchaïkovsky. Les quatre concerts donnés à la Société des arts technologiques marieront orchestre et électronique et mettront en vedette le percussionniste Jean-Philippe Goncalves. L'un des concerts permettra à de jeunes musiciens de milieux défavorisés de partager la scène avec l'orchestre.

← Le Devoir : « Domaine Forget - Les bougies d’un 35e à Saint-Irénée »

Le Devoir : « Saison de transition pour l’OF » →

Commentaires

comments powered by Disqus