Frédéric Chiasson

compositeur

Nouveau site en construction

Ce site n'est pas à jour parce qu'un nouveau site est en construction. En fait, je continue à composer et arranger beaucoup ! D'ici là, pour les dernières actualités, suivez ma page Facebook.

Le Choc des titans : L’OUM se mesure à deux grands classiques

M. J.-F., L'Express d'Outremont

12 octobre 2011

Accueil > Revue de presse > L'Express d'Outremont : « Le Choc des titans : L’OUM se mesure à deux grands classiques » >

Share

Site web de l'article

En lever de rideau de sa 18e saison, le chef d’orchestre Jean François Rivest galvanisera la virtuosité et l’énergie des 80 musiciens de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM), le samedi 15 octobre, à 19 h 30, à la salle Claude-Champagne, en se mesurant à deux grands classiques : l’Empereur et la Pathétique

« Le concert d’ouverture de notre 18e saison s’arrimera à deux monuments de la littérature d’orchestre qui explorent les grands pôles de l’expérience humaine  » précise le maestro Jean François Rivest, fondateur et directeur artistique de l’OUM.

« L’Empereur de Beethoven est un concerto des plus impressionnants, empreint de noblesse et d’une lumière quasi-inaltérable. Pour sa part, la Pathétique de Tchaïkovski, prémonitoire de la fin tragique du compositeur, exprime une peine immuable et appelle une forme d’empathie, la douleur de l’artiste devenant celle de tous les humains. »

Et une création contemporaine…

Défendu par le pianiste James Coghlin, 2e prix du Concours de concerto 2011 de l’OUM, le Concerto pour piano L’Empereur de Beethoven ne manquera pas d’illustrer l’excellence de l’enseignement du piano à la Faculté de musique.

Enfin, une création de Frédéric Chiasson, Intercosmos, ajoutera une touche d’inédit à ce programme et permettra au jeune compositeur, lauréat du Concours de composition 2011 de l’OUM, de se mesurer à l’écriture pour grand orchestre.

← La Presse : « L'orgue, l'OSM, l'OUM... »

La Presse : « Orchestre de l'UdeM: clarté dans Beethoven, tumulte dans Tchaïkovsky » →

Commentaires

comments powered by Disqus