Frédéric Chiasson

compositeur

Nouveau site en construction

Ce site n'est pas à jour parce qu'un nouveau site est en construction. En fait, je continue à composer et arranger beaucoup ! D'ici là, pour les dernières actualités, suivez ma page Facebook.

Lasher

pour quatuor de saxophones (SATBar.)

Durée : 21m00

Share

Partition en vente bientôt

Enregistrements

I

Quatuor Nota Bene

II

Quatuor Nota Bene

III

Quatuor Nota Bene

Notes

Le quatuor de saxophones Lasher s'inspire du fantôme du même nom de la trilogie d'Anne Rice sur la vie des sorcières Mayfair. Au départ simple esprit sans forme et sans conscience de lui-même, les sorcières Mayfair, de génération en génération, lui apprennent à prendre forme et avoir un contrôle sur la matière. En échange, Lasher leur offre richesse, plaisirs et pouvoir. Mais son but premier est de renaître en être de chair. Pour y parvenir, Lasher force les Mayfair à l'inceste pour que le don héréditaire de la sorcellerie se développe à travers les générations et pousse les opposants à son apparition à la mort et à la folie, pour enfin naître de la dernière sorcière de la lignée.

Pour ce quatuor, l'aspect qui m'intéressait le plus était la transformation d'un simple souffle à un être pleinement formé de chair et de sang. Le premier mouvement suggère Lasher, simple esprit apparaissant sous diverses formes aux appels de sa sorcière. Le deuxième évoque les séductions du fantôme pour garder ses sorcières à lui. Le troisième peint la métamorphose finale en être de chair. La musique est Lasher, qui part de presque rien, qui croît en mélodie, en harmonie et en rythme de manière simili-organique vers son but final, apparaissant de manière séduisante ou effrayante pour disparaître quelques minutes plus tard.

Commentaires

comments powered by Disqus