Frédéric Chiasson

compositeur

Nouveau site en construction

Ce site n'est pas à jour parce qu'un nouveau site est en construction. En fait, je continue à composer et arranger beaucoup ! D'ici là, pour les dernières actualités, suivez ma page Facebook.

J'ai terminé ma thèse et enregistrement de Ishtar

Accueil > Tous les articles > Article « J'ai terminé ma thèse et enregistrement de Ishtar » >

Share

12 mai 2012

Mardi dernier, j'ai déposé ma thèse. Cinq ans de dur labeur, de composition, d'études, de recherche, de conférences, d'emplois et de jobines à faire pour payer ma vie durant les études, qui se sont terminées mardi après-midi, lorsque j'ai remis six exemplaires de thèse, six exemplaires de quatre partitions différentes, six CD.

Vous vous doutez sûrement que j'en ressens une immense joie. Mais cela vient, aussi, avec l'impression de tourner une page de sa vie. Avant, j'étais un étudiant qui avait des comptes à rendre à ses directrices, un échéancier, un but, une voie toute tracée. Maintenant, je suis un travailleur qui a une liberté extrême pour faire sa vie, choisir les projets dans lesquels il veut s'accomplir... ou ne rien faire. Oui, il y a de l'ivresse des possibles. Il y aussi le vertige des conséquences de mes choix dont je suis entièrement responsable. Il y a finalement la nostalgie du temps où j'avais un but à atteindre sans trop (vouloir) se poser de questions.

Je suis dorénavant un compositeur, arrangeur et transcripteur à temps plein. Il me reste bien sûr des corrections à faire à ma thèse, un dépôt final et une soutenance. Mais cela ne sera plus le centre de ma vie.

Cela ne veut pas dire que j'aurai le temps de m'ennuyer, loin de là ! J'ai déjà plusieurs contrats de composition, la transcription pour le Cirque du Soleil, deux conférences sur mes recherches, l'article scientifique à vérifier et terminer, l'édition de mes partitions pour sax(s), la mise à jour du site, la comptabilité, le triathlon...

J'ai même eu le temps de rajouter l'enregistrement d'Ishtar à sa page. Louis-Philippe Bonin et l'Ensemble Paramirabo (ainsi que l'ingénieur du son) ont fait un enregistrement splendide de l'œuvre à la salle Pollack de l'Université McGill. Cliquez ici et regardez dans le menu à droite.

Finalement, la vie continue... et j'espère que ce sera avec vous !

Share

Vidéo de Marie-Hélène Bilodeau jouant La Lame de l'horizon

Bourse de déplacement et deux conférences

Commentaires

comments powered by Disqus