Frédéric Chiasson

compositeur

Nouveau site en construction

Ce site n'est pas à jour parce qu'un nouveau site est en construction. En fait, je continue à composer et arranger beaucoup ! D'ici là, pour les dernières actualités, suivez ma page Facebook.

Urbania : Petite pousse, berceuse rebelle

Accueil > Tous les articles > Article « Urbania : Petite pousse, berceuse rebelle » >

Share

16 mai 2013

Je viens de terminer le 3e mouvement d'Urbania. Il s'appelle Petite pousse et débute par une berceuse.

Du coup, je me suis aperçu que j'ai fait quelque chose de carrément opposé aux règles non écrites de la musique contemporaine conventionnelle : une berceuse parfaitement régulière et parfaitement tonale en 32 mesures de 3/4. Quelque chose qui, selon les règles de la société de la musique nouvelle montréalaise, est carrément «rétrograde», «non créateur», «antimoderne», «pas mon langage», etc. J'ai presque peur de m'avoir barré des subventions des Conseils des Arts et des organismes de musique contemporaine à tout jamais !

Pourtant, je ne l'ai pas fait pour créer des émeutes dans les CA de ces dits organismes. J'ai débuté Petite pousse par une berceuse pour répondre à une demande personnelle de Pascale Beaudin, l'excellente soprano créatrice de l'œuvre.

Je pourrais essayer de faire une berceuse « contemporaine ». Je ferais chanter du sprechgesang (« parler-chanter »), j'ajouterais un contrepoint atonal à la flûte et à d'autres instruments. Tout ce monde resterait doux : c'est quand même une berceuse... Bon, ça donne exactement un mouvement de Pierrot Lunaire de Schönberg, composé il y a plus de 100 ans. Pas exactement « contemporain » ! De plus, si vous avez un bébé, allez-vous vraiment l'endormir avec Pierrot Lunaire ?

Remarquez que quelqu'un sur YouTube pense que ça pourrait être possible !

Un mouvement de Pierre lunaire avec les Teletubbies. Pas très rassurant comme mélange...

Voici les commentaires des internautes.

«Je l'ai vu une couple de fois déjà et ça m'horrifie de plus en plus à chaque fois. C'est le genre de truc que je ne peux pas ne pas partager.»

Traduction :

– Je l'ai vu une couple de fois déjà et ça m'horrifie de plus en plus à chaque fois. C'est le genre de truc que je ne peux pas ne pas partager.
– C'est brillant ! [...]
– GÉNIE

Mouais ! Faire peur n'est pas le résultat voulu. Je pense que je vais rester avec ma berceuse tonale à 32 mesures...

Cliquez ici pour les dates de concert d'Urbania.

Share

Dans le jus !

Parti pour le Marathon d'Ottawa

Commentaires

comments powered by Disqus